10 raisons pour lesquelles on ne tient pas nos résolutions

10 raisons pour lesquelles on ne tient pas nos résolutions

 

Par Rahaël LUCAS

 

 

Bonjour à TOOOOOOUT le monde, les fêtes de fin d’années approchent et les nouvelles résolutions commencent à trotter dans les têtes.

 

Quelles vont être vos envies pour l’année prochaine ?

 

Où voulez-vous vous améliorer ?

 

Quelles sont ces résolutions ?!

 

On se dit tous que nous allons faire quelque chose et souvent on commence avec détermination puis on se relâche pour finalement ne pas suivre le plan qu’on avait fixé.

 

Peut-être que ces exemples raisonneront en vous :

 

  • Vous vous dîtes que vous aller faire attention à votre diète mais au bout de 8 jours vous abandonner en pensant que ce n’est pas pour VOUS.
  • Vous dîtes que vous aller travailler dur sur certains projets et ne surtout pas procrastiner. « La procrastination c’est TERMINE« ! Sauf que vous vous laisser distraire par quelque chose et cette résolution s’en va pour ne plus revenir ensuite.
    • Vous dîtes haut et fort « cette année je me mets au sport SÉRIEUSEMENT ». J’aime bien à chaque fois le « sérieusement » :). Vous voulez faire du sport 3 à 4 fois par semaine. Du coup vous aller 4 fois à la salle la première semaine puis 2 fois la 2ème et encore 2 fois la troisième pour enfin ne plus y aller la 4ème vous disant que vous n’y aller que 2 fois et pas 4 comme au début donc à quoi bon continuer?! 
    • Résultat : vous abandonner.

 

 

 

Alors qu’est-ce qui se passe ?

 

Sommes-nous juste d’horribles personnes avec zéro discipline ?

 

Sommes-nous des menteurs ?

 

 

Est-ce que nous sommes des cas « sans espoir », à passer le reste de notre vie dans notre canapé à regarder la télé en mangeant des cookies et des glaces et du coup et à nous détester car nous nous trouvons « trop faibles » ?

 

C’est un sujet vraiment passionnant car il touche TOUT LE MONDE.

 

 

 

 

Les VRAIES raisons pour lesquelles

on ne suit pas notre plan d’action

 

 

 

 

Ce que je constate c’est qu’à chaque fois il n’y a pas qu’une seule raison.

 

On a toujours plusieurs raisons pour bien se justifier car une seule ne suffit pas. Eh oui! Si quelqu’un trouve une solution pour cette bonne raison de ne pas tenir nos résolutions il faut que l’on en est au moins une deuxième MINIMUM!

 

Voici les raisons les plus connues pour ne pas tenir nos résolutions :

 

  1. On ne le prends pas assez au sérieux.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               On se dit que le fait d’y penser et de le dire à voix haute était le plus dur et que maintenant on sait comment faire donc tout ira bien. Ça y est c’est bon, c’est fait! On a réussi! On oublie que par le passé ce que l’on a réalisé et qui nous a rendu fier a été possible grâce à notre sérieux et à un certain effort concentrés sur cette tâche précise.                                                                                        La plupart du temps, on ne fait les choses qu’à moitié.
  2. Nous oublions.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       On se dit: « je vais méditer chaque main au réveil »!                                                                                       Le matin arrive et nous recommençons à vivre comme avant.   Plus tard dans la journée on se rappelle que l’on a oublié de le faire. Mais à ce moment c’est trop tard, nous sommes occupés. Le lendemain on oublie encore et là on se critique, on s’en veut puis on fini par abandonner.                                                                                                                                                                                                                                        
  3. Nous passons par l’inconfort ou l’incertitude.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       Quand notre nouvelle habitude (méditation par exemple) devient inconfortable, nous arrêtons d’apprécier ce changement. Alors nous trouvons des excuses pour ne pas le faire. Nous n’aimons pas l’inconfort et l’incertitude donc nous tentons de passer à autre chose.                                                                                                                                                                                                                                                
  4. Nous cédons à la tentation.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                La tentation est partout autour de nous. La tentation de manger la tablette de chocolat quand on dit que l’on fait attention à sa diète. La tentation du téléphone ou de la télévision quand on dit qu’on va travailler dur. Ou juste de regarder la télé alors qu’on veut se coucher plus tôt.
  5. On relativise notre « craquage ».                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Vous ne vous êtes jamais dit :  » Oh, un p’tit McDo ne va pas me tuer, ce n’est rien. Et puis j’ai besoin de graisse aussi« ! Moi ça m’est arriver. Après je vous l’avoue ça ne va pas vous tuer mais quand on commence une nouvelle diète, au début il faut éviter le McDo. Ce n’est qu’après, quand vous contrôlez la situation que vous pouvez le faire. Même si ce n’est pas la meilleure nourriture :/ .
  6. On renégocie.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            On dit que l’on va faire quelque chose et quand le moment vient de le faire, on sent la tentation, l’inconfort, l’incertitude et nous commençons à dire :  » Oui, je le ferai c’est sûr mais dans dix minutes, après avoir lu mes messages ».                                                                                               Ou « Je suis fatigué(e) aujourd’hui, je prends un jour de repos et je le ferai demain« .  C’est une autre façon de relativiser notre faiblesse du moment. Une réponse habituelle pour justifier le fait que l’on ne veut pas faire quelque chose.
  7. On n’aime pas l’expérience et on évite les choses que l’on n’ aime pas.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           Ça semble normal. Si je n’aime pas les légumes, je n’en mangerais pas tous les jours. Le problème c’est qu’avec chaque habitude, avec chaque projet difficile… Nous allons trouver une multitude de moments inconfortables et qui nous ferons détester cette expérience. On n’arrivera jamais à tenir nos résolutions si nous arrêtons dès que nous n’aimons pas quelque chose. Nous devons plutôt comprendre que cette habitude de ne pas aimer, de juger, de nous plaindre ou d’éviter… nous blesse. Il n’est pas nécessaire de tout aimer d’une expérience pour s’y mettre vraiment à fond dedans. Nous sommes plus forts que ça!
  8. Nous oublions pourquoi c’est important.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               Au début nous avons cette MOTIVATION qui nous permettrait de déplacer des montagnes. Puis déjà dix jours plus tard, nous avons oublié pourquoi on le fait. On ne visualise pas aussi bien qu’au tout début, on a perdu notre vision de l’avenir et du bien que pourrait nous apporter cette nouvelle résolution. Maintenant nous pensons juste à quel point cette nouvelle habitude de vie peut être inconfortable. Si nous oublions, nous n’aurons pas de bonne raison pour nous pousser dans les moments d’inconfort.                                                                                                                                                                                                                                            
  9. On s’auto-sabote ou on abandonne en se sentant minable.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         Quand nous échouons, quand on ne fait pas ce que l’on avait prévu de faire ce n’est pas HYPER GRAVE en fait. Nous devons apprendre de cette situation et recommencer jusqu’à ce que vous y arriviez. Nous réagissons pourtant en nous disant que nous sommes des incapables, des minables et que l’on n’y arrivera pas. Ce n’est pas ce qu’il faut se dire pour réussir à tenir nos résolutions, ce genre de déclaration ne nous aide pas. Elle sabote tout!                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              « Essayez de nouveau. Échouez de nouveau, mais mieux ».

Samuel Beckett

                                                                                                                                                                                                               10. Il y a trop d’obstacles.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         C’est la plus simple de toutes mais souvent on l’oublie. Admettons que je veuille commencer à manger sainement, j’ai un super plan pour y arriver, un super programme pour mes repas. Le matin de mon premier jour de ma nouvelle vie :), j’ai faim et je suis supposé me faire une belle omelette avec des champignons, des oignons et des pommes de terre mais comme ça ne se fait pas en 2 minutes et que ça demande de s’occuper de la vaisselle ensuite je me rabats sur les cookies de chez Carrefour et le petit pain au chocolat de la boulangerie.

 

Car eux, ils se mangent en 2 minutes et ne demandent pas d’effort de nettoyage après. Quand nous sommes un peu fatigués ou pas concentrés ou bien énervés ces petits détails deviennent tout d’un coup des barrières insurmontables. Tout ce qui requiert plus de 5 minutes de préparation avant que nous commencions, c’est trop dur.

 

 

Plusieurs d’entre nous sont familiers avec ces raisons mais il est nécessaire de le rappeler. Ce n’est pas une mauvaise idée de leur donner de la considération.

 

Pourquoi laisse-t-on ces obstacles nous empêcher de changer ?

 

Est-ce la bonne solution ?

 

Combien de temps ça va durer ?

 

 

Au final ce n’est pas si difficile de mettre en place nos nouvelles résolutions. Si nous prenons sérieusement et consciemment la décision de le faire, de nous rappeler les actions à réaliser et de le faire concrètement.

 

 

 

Regardez bien!

 

 

 

 

Surmontez les obstacles, mieux vaut

vous en tenir aux résolutions!

 

 

Les 10 raisons pour lesquelles on ne tient pas ses résolutions

 

 

 

10 conseils pour réussir :

 

 

 

  1. Prenez vos résolutions très au sérieux.                                                                                                                            Est-ce assez important pour vous pour vous engager ?  Le voulez-vous vraiment au point que vous vous pousserez pour y arriver malgré l’inconfort parfois ? Pensez-y un instant avant de vous engager. Puis mettez-y la dose d’effort que ce changement mérite. Ecrivez LE Plan à suivre, même s’il est petit.                                                                          Entraînez quelqu’un d’autre avec vous. Vous serez encore plus motivé! Prévoyez un créneau horaire chaque jour pour le faire.
  2. Soyez sûr de ne pas l’oublier.                                                                                                                                              Comment vous rappellerez vous de le faire le temps venu ?                                                                                                Où serez-vous ? Que ferez-vous quand il sera temps de passer à l’action ? Visualisez la préparation.                                C’est très important car nous commençons quelque chose de nouveau et c’est donc facile d’oublier. Créez-vous des rappels, sur votre téléphone ou écrivez sur une feuille que vous attachez au mur. Si c’est SI important vous ferez tout pour vous en rappelez.
  3. Apprenez à aimer le fait de vous pousser malgré l’inconfort et l’incertitude.                                                                Notre psychologie envers ces deux situations doit changer. Il faut les voir comme un signal pour passer à l’action.    C’est l’occasion de vraiment changer. Notre cerveau déteste l’inconfort et l’incertitude. Tout ce qu’il veut c’est être en sécurité.  Mais nous n’allons pas mourir si nous mangeons un peu plus sainement. Manger une pomme au lieu de deux cookies au goûter ne nous tuera pas. Ne paniquez pas. Vous pouvez au contraire appréciez cette opportunité de passer à l’action. Une super expérience qui vous permettra de devenir meilleur à quelque chose. D’être + compétent(e).
  4. Voyez les tentations comme un signe pour passer à l’action et devenir meilleur(e) .                                                   Il est plus judicieux de voir les choses de cette façon plutôt que de céder à la tentation. Tout est une question de palier à franchir dans la vie. Je me dis que c’est comme un jeu vidéo, il y a des épreuves à passer qui nous amèneront au niveau supérieur. Si vous résistez une fois, vous lancez une nouvelle habitude. Ensuite, une fois l’habitude prise, ça y est, elle est acquise. Ce qui est fait n’est plus à faire. Comme on dit souvent, le plus dur c’est le DÉBUT.
  5. Définir des limites pour reconnaître nos « craquages ».                                                                                                    Devenons conscients de ces moments de faiblesse qui peuvent arriver à tout le monde. C’est très important pour ne pas abandonner bêtement parce qu’on a craqué une fois ou deux. Ça aide vraiment de définir des limites.                      Par exemple vous pouvez dire : « Je vais méditer tous les matins dès le réveil avant d’aller sur mon téléphone pour regarder mes messages et les médias sociaux. Mais soyons francs, quand on se met des limites aussi dures d’un coup on se voit relativiser un éventuel craquage. Genre on se dit ; « c’est pas grave ce matin je le fais pas ça fait 3 jours que je le fais c’est pas mal. Allez laisse-toi aller, tu te débrouilles bien ». Mais quand vous réalisez ça, faîtes en sorte de ne pas croire à cette pensée négative. Elle vous sabotera toujours!
  6. Ne pas renégocier sur le moment.                                                                                                                                      Faîtes le plan à suivre la veille, ou le matin dès le réveil (ou même un plan au début de la semaine pour toute votre semaine) mais ne vous laisser pas décider sur le moment si vous allez le faire ou pas! Il y a trop de chances que vous vouliez ne pas le faire car la situation pourrait être inconfortable. Au lieu de ça, dîtes vous que vous ne renégocierez pas la situation car vous tiendrez vos résolutions quoiqu’il arrive!
  7. Apprenez à apprécier ce que vous n’aimez pas faire.                                                                                                      Quand on commence à faire ce que l’on n’aime pas c’est très facile de ne pas finir ce que l’on a commencé ou de le reporter à plus tard. Il serait préférable de modifier notre état d’esprit. On pourrait se dire que cette expérience va nous apprendre quelque chose car on apprend toujours quelque chose au final.                                                      Comment peut-on voir cette expérience que l’on n’aime pas comme un cadeau, une chance ?                              Comment pouvons-nous apprendre à voir le bon côté de cette expérience au lieu de tout de suite focaliser son attention sur ce qui ne va pas ? Apprécions cette opportunité les amis !                                                                                          Je me dis que quand il y a de l’inconfort, derrière se cache une amélioration de notre qualité de vie. 
  8. Se reconnecter à POURQUOI c’est important.                                                                                                                   Chaque jour lorsque vous vous apprêtez à faire quelque chose, rappelez vous pourquoi vous le faîtes.                             Pourquoi c’est important pour vous ? Pourquoi vous vous dévouez corps et âme à cette tâche ? Est-ce que ça en vaut   la peine ? La raison pour laquelle vous le faîtes est-elle plus importante que l’inconfort que cette situation peut   vous   faire endurer ?                                                                                                                                                           Reconnectez vos actions à votre Pourquoi !
  9. Pratiquez l’auto-compassion.                                                                                                                                             Quand vous ne faîtes pas aussi bien que vous l’aviez prévu, vous vous sentez frustrés et vous vous énerver. Soyez compatissant envers vous même. Soyez gentil avec vous, vous avez essayé, du mieux que vous pouvez j’en suis sûr. A lors relativisez à ce moment-là pour mettre fin à votre peine. Trouvez quelque chose à apprendre de cette situation, du style : « Je me suis donné à fond, j’ai avancé, pas assez à mon goût mais je comprends que tout ne se fera pas en un jour. J’apprends à patienter un peu« . Puis recommencez, continuez. Ne lâchez rien !
  10. Éliminez autant de limites que possible.                                                                                                                            Vous avez mis en place tous ces conseils, vous êtes en bonne voie. Ça y est vous êtes bel et bien lancés.                      Il est temps, à présent, de d’éliminer le plus de barrières possibles pour vous rendre la tâche plus facile. Pouvez-vous préparer ce que vous avez à faire à l’avance, de sorte que dès qu’il faut passer à l’action, vous n’aurez qu’à vous lancer ? Préparez vos repas à l’avance pour ne pas perdre de temps, et être sûr de manger sainement ? Pouvez-vous vous défaire de toute distraction la veille afin de bien vous reposer et vous concentrer, comme ça le lendemain, quand le moment sera arrivé, vous serez prêt, à 110% ?!                                                                                                                    Trouvez vos limites, et petit à petit dépassez-les ! Éliminez toute excuse qui vous empêcherait de commencer !

 

 

Pour plus d’aide, visionnez cette vidéo du « COACH des COACHS » Franck NICOLAS qui parle de votre organisation pour réussir. Elle vous aidera beaucoup.

 


Je suis persuadé que si vous appliquez tous ces conseils, vous réussirez à tenir vos nouvelles résolutions.     

 

Qu’est-ce qui est important pour vous maintenant ? Chaque mois ? Chaque jour ?

 

Comprenez pourquoi c’est important pour vous.

Puis allez-y, passez à l’action sans plus tarder. Plus tôt vous commencerez, plus vite vous atteindrez votre OBJECTIF!

VOUS LE MÉRITEZ!